L’oublié

La sensation d’être un vieux mouchoir oublié au fond d’une poche de manteau rangé pour l’hiver.

Personne pour essuyer ses larmes tombées sur le plancher.

Oublié. Délaissé. Abandonné.

Sans souvenir ni attache. Sans passé ni futur.

Écouter le message d’accueil du répondeur plusieurs fois pour entendre une voix. Sa propre voix. Pour combler le silence qui emplit sa vie.

Un seul reflet dans le miroir, qui vieillit seul.

Passer des heures devant l’ordinateur, à déplacer les cartes du Solitaire.

Métro, boulot, pizza congelée, dodo dans un lit simple.

Se réveiller pour se rendre compte que rien n’a changé. Rien ne changera.

Se mettre en boule au creux des draps.

Publicités

3 réflexions sur “L’oublié

  1. Coudonc !
    Tu te sens seule ou quoi ? Si ça va pas, appelle-moi !
    Tu m’inquiètes ! Tu files un mauvais coton –

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s