Le Plan

C’est arrivé comme ça, simplement, en quelques jours. Une crise de lucidité mondiale, une prise de conscience commanditée par l’univers. Je sais pas quel genre d’éclair nous a passé dans le cerveau cette semaine là, mais j’ai souvenir de pleurs, de visages déformés par le remord puis de sourires confiants, dans l’ordre, chez tous les adultes que j’ai croisé. J’étais très jeune, 5 ans peut-être, et j’ai aussi été touchée à ma façon, pour ce que je pouvais en comprendre à cette époque. Maintenant je sais, je suis vieille, un peu seule, mais j’ai hâte; je suis la dernière génération.

Le pourquoi du comment demeure un grand mystère, mais pour la suite des choses, voici ce qui s’est passé. Ce fut comme un domino bien calculé, une maladie extrêmement contagieuse qu’on attrapait du regard. Les yeux de ceux qui savaient déjà, lorsqu’ils se posaient sur un autre, lui imposaient doucement la révélation pour qu’il la passe à son tour. Nous sommes plus proches que pas assez puisque l’épidémie devint mondiale en peu de temps. Sept milliards d’individus, peu importe la race, la classe sociale ou l’âge, dans un soupir de soulagement planétaire, infusés d’intelligence et de savoir. Pour la première fois dans son histoire, l’humanité était unanime.

Nous regardions notre passage sur terre, le contrôle sur la nature, l’épuisement de ses richesses, nos inventions anti-organiques toutes plus farfelus les unes que les autres. Des parasites, des parasites en cravate et en voiture, de sacrés bons parasites, c’était évident. Nous avions fait notre temps et notre tort, nul besoin de convaincre personne maintenant. C’est avec un minimum de consultation que les dirigeants mondiaux dévoilèrent le Plan, que tous accueillirent avec passion (il fallait voir la beauté de cette réunion, l’ONU ainsi que chaque président ou premier ministre de tous les pays de la terre, même le Pape, assis ensemble dans la même salle, ayant voté démocratiquement et unanimement la décision). Peu de temps après, les compagnies pharmaceutiques ayant œuvrées en équipe et exclusivement au Plan, distribuèrent le remède en cachet à tous les pays en quantité suffisante pour tous les humains. Avec l’aide des médias, on organisa une petite cérémonie sobre mais planétaire, et on goba la pilule chacun, ensemble, le même jour. C’était magnifique de sentir le savoir de la science en nous, enfin au service de la nature, mais il était temps de passer à l’étape 2 du Plan puisque le compte à rebours débutait. L’humanité se réveilla ce matin complètement stérile. Nous n’avions donc que 2 générations pour préparer la terre à notre extinction, pour effacer nos traces. Le grand ménage!

C’est fou comme les humains sont efficaces lorsqu’ils travaillent dans la même direction, ensemble, et sans penser à copuler constamment. Je suis la dernière génération, et j’ai été témoin privilégié d’actions extrêmes, oui, mais lucides et désintéressés. C’est sûr, j’aurai aimé enfanter, j’y rêve parfois, une petite fille que j’aurai nommé comme ma mère, Marguerite. Mais le constat de notre passage sur terre, de nos responsabilités mal tenues et notre complaisance arrogante face à la nature nourricière l’emporte sur mon petit besoin égoïste de mettre au monde une réplique de moi même, dépendante de moi même. Je suis la dernière génération, il ne reste que quelques centaines d’être humain. Nous vivons en harmonie dans des campements, puisque les villes ont disparu et que nous avons reboisé ces immenses étendues grises. Chaque jour est merveilleux et simple, à regarder la terre se cicatriser tranquillement, reprendre le contrôle sur son œuvre.

Parfois, on aime gager entre nous à savoir qui partira le dernier. C’est drôle, mais personne n’aimerait vraiment gagner ce pari. Mais ce qu’on préfère imaginer et se raconter, c’est Lui, en haut, s’il existe, qui ne doit vraiment pas être content… et on se dit qu’il n’avait qu’à mieux s’occuper de nous!

Publicités

Une réflexion sur “Le Plan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s