Thème 10

Le thème:

Blasphème(s)

Contraintes:

1. En cette semaine du Jour de la Terre, y faire référence: environnement, société, consommation, etc.
2. Présence d’un personnage ayant un nom de fleur

Bonne semaine!

Publicités

3 réflexions sur “Thème 10

  1. By PE

    Apocalypse

    La Terre s’altère et je n’y peux rien – souvent je récupère – mais la plupart du temps je désespère –

    L’Homme tue sa mère nourricière – la charcute dans ses chairs et mutile ses rivières – il viole ses océans, humilie et défigure ses forêts –

    Dans son quotidien – le citoyen n’est prêt à aucune privation –

    Mais aujourd’hui c’est Mea Culpa ! Alléluia !

    On s’organise une journée de la Terre – on passe à la confesse – c’est la grand messe de la déculpabilisation – divine procession – on brandit des pancartes comme on brandirait des croix – on se berce d’illusion – notre foi plutôt que de nous sauver nous perdra –

    Aujourd’hui on s’indigne – avant d’être demain comme hier – tout aussi indignes –

    Mais la journée va finir sous le tonnerre, la pluie et les éclairs – la Terre n’est plus dupe des belles paroles et des beaux slogans – de cette manigance de l’Homme qui remplace le geste juste par la déraison –

    Pour la Terre – point de nouveaux discours – Qu’un état sauvage qu’on dénature –

    Aujourd’hui elle souffre comme jamais – elle est trahie de l’intérieur – ses propres fils la saignent –

    Et je n’ai pas encore parlé de la faune –

    Dans pas long – plus d’éléphants – que des écrans – qui nous montrent des éléphants – sans défenses –

    100 millions de requins sacrifiés chaque année – pour des ailerons – pour mieux bander –

    Mais ses vents ne vont pas tarder à se lever et balayer les lieux de cultes qui ont entraîné sa détresse – sur l’autel de la consommation elle fera tomber un à un les symboles de l’arrogance et de l’hypocrisie – comme on débarrasse une table en tirant lentement sur la nappe qui la recouvre –
    ce sera la dernière Cène – notre dernier repas –

    Notre mère aura tout donné –

    Nous n’aurons nul endroit où nous cacher – ses jupes seront notre linceul –

    Plus jamais ne te laisse bercer par les promesses de tes fils – plus jamais ne leur offre ton hospitalité –

    Pour cette fois – et cette dernière fois – pas de blasphème –

    Je m’appelle Chrysanthème et j’ornerai vos tombes –

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s