Couché là

Couché là je songe à Lui
Celui qui veille et qui porte
Il n’est pas humain
L’a peut-être déjà été
Ailleurs que dans les livres

Sa force attire les regards
Les fidèles et leurs prières
Moi je n’attire plus
Que pitié et vermine
Avec cette peau de misère

Ma vie comme lui me semble aussi
Tout en béton et en acier
Mes parents ivres ont disparus
Mes vrais amis…
Jamais connus

Mais avoir froid, ça je connais ça
Le goût de vomi, les fonds de vidanges
Trop-plein d’offenses – juste pour vous dire…
Des fois je n’ai même plus
Pitié de moi

Couché là je pense
Filer droit au sud
Vivre pour une fois
Le temps des récoltes
Manger tout mon saoul – à satiété

Depuis longtemps
J’ai une faim de tout
Mais plus de moi
Non, plus de ça
Demain alors je partirai

Avec la nuit

Photo de Champlain et de l’homme anonyme : Marc Rousseau

Publicités

Une réflexion sur “Couché là

  1. Wow Élodie, c’est super beau! Je suis vraiment flatté que tu aie choisi une de mes photos. Tu es une merveilleuse auteure.

    Merci, merci, merci!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s