Le Touski du Moment

J’ai un p’tit creux. Qu’est-ce que j’pourrais ben manger? Ouvre le frigo… Ouin. Bof. Y restait pas des Doritos dans’ dépense? Pu là!? Toujours les mêmes qui s’bourrent la panse. Quoi d’autre d’abord? Noix de Grenoble, raisins trop secs, craquelins de grano, oignons qui germent. Berk! Y’a rien à manger icitte!? Tente le frigo, encore, peut-être. D’un coup.

Céleri flétri, crème sure ouverte depuis deux semaines, fromage qui sèche… Bâtard, je l’ai ENCORE mal emballé! J’me dompterai jamais. Ah ben, tiens!

De l’imagination!

Pèle un oignon, enlève le germe, hache en morceaux, saute dans la poêle, là ça sent bon j’ai le p’tit creux qui va se remplir dans pas très long! Un peu de céleri pour le ressaisir et quelques noix pour les rôtir, je brasse tout ça, flanque les raisins, une grosse cuillère de crème surie (comme dit mon père: «on n’engraisse pas les cochons à l’eau claire») pis je brasse encore – et j’en danse presque!

J’dépose tout ça sur les craquelins, j’recouvre le tout d’mon vieux fromage, pis j’fous tout ça dans l’four à broil. Pendant que la chose devient, moi j’touche ben fort le bois d’ma table – pour que ça soit plus que mangeable. C’est quand même pas parce qu’y a pu rien que j’vas m’empêcher d’me contenter!!! Hmmm, pis ça s’met à sentir bon en plus! Christie qu’j’ai faim! Mon p’tit doigt m’dit que ce sera pas pire que des vers! De la grande gastr(éc)onomie! Pourvu que ma bouche constate (pis que mon estomac confirme).

Ok c’t’assez là j’ouvre le four je sors mon snack, à peine tiédi j’me l’fourre dans l’bec. Ça fait la job! Ouais! C’est pas mauvais! Ça se mange! Ça fait (quasiment) du bien! Comme quoi même quand tout semble perdu tout est encore possible (sauf, peut-être, le Paradis)!

Note à moi-même: ça urge, la grande, va faire ton épicerie demain.

Publicités

6 réflexions sur “Le Touski du Moment

  1. Préférablement celui de la veille ou de l’avant-veille. II a déjà décanté. Mais ne pas trop attendre toutefois, car même les très grands vinaigres ne se boivent pas… à la coupe. 😉

  2. Cool ton texte j’aime bien la finale ca fait comme les morales des fables de Lafontaine. J’aime!!

  3. on retrouve le crescendo de la musicienne – on a faim aussi – on t’accompagne – nos frigidaires se ressemblent –

  4. Hé ben, merci tout le monde! Je m’en vais faire mon épicerie demain… et il est à peu près temps!!! lol

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s