Thème 12

Thème:

Limites

Contrainte:

Faire mention de bouffe

Publicités

5 réflexions sur “Thème 12

  1. By PE

    À Julia Child (1)

    Écoute Julia, t’es une grande fille, t’es plus une enfant, t’es en âge que j’te parle franchement.

    La cuisine c’est une vocation. Le cuisinier, comme le barracuda, voyage entre deux eaux, toute sa vie, entre le cru et le trop cuit.

    Caresser la fesse d’un jambon, c’est comme caresser les fesses d’une jolie femme, mais surtout, faut pas lui dire, sinon, faut être prudent, car selon son tempérament, c’est la gifle, l’œil au beurre noir, et tu finis avec une escalope sur le coin de la gueule pour récupérer ton sourire d’ange.

    Le produit, seul sa fraîcheur compte, plus que tout, car, ou bien c’est l’extase ou bien c’est l’indigestion.

    Pareil pour les champignons, délices de la forêt, il faut les connaître.
    Tu sers des chanterelles, des bolets ou des morilles, t’es un champion, tu sers des amanites, on t’inculpe, c’est l’emprisonnement.

    En cuisine, faut respecter le personnel sans trop le respecter tout de même – faut ni qu’il crache dans la soupe, ce ne serait pas bon pour le client, ni qu’il te chourave en cachette un nouvel arrivage de poissons, ce ne serait pas bon pour la maison.

    Pétrir de la pâte c’est comme tâter des gros nichons, faut un mélange de douceur et de fermeté, d’audace et d’hésitation, pour faire monter le tout, pour que ça finisse à la fois doux, chaud et croquant, en bouche comme sous la dent.

    Pour tenir un établissement, je parle d’un bon restaurant, faut pas avoir sa langue de veau dans la poche, ni un front de bœuf tout le tour de la tête fromagée.

    Mais je sais que tu t’en sortiras, t’es à la fois petite et déjà très grande, une asperge pas dure de la feuille, je sais que t’écoutes que d’une oreille mes salades en même temps que tu t’occupes de tes oignons.

    Mais parlons encore un peu, avant que tu quittes le bercail, définitivement !

    Le client faut le faire boire, surtout l’homme, mais juste assez pour qu’il en redemande, pas trop, pour qu’il se souvienne de toi et du bon temps passé en ta compagnie – comme ça il reviendra, même, et surtout, si y change de femme.

    Le dessert c’est pour sa femme, là tu fais du profilage, regarde les courbes, les creux et les rondeurs, y a les minces et les plus enrobées, si tu vises bien, elles en resteront babas.

    Et pour finir, t’as les sauces, elles doivent couler, enduire, napper.
    Elles doivent unir ce couple qui mange à ta table, sans pour autant être trop grasses, trop lourdes et que plutôt que de les rapprocher, elles les éloignent, alourdis, somnolents, gonflés.

    Souviens-toi !

    La cuisine c’est l’avenir de la nation !

    Après un bon repas, ou bien on s’embrasse gentiment ou bien on fait un enfant.

    Adieu Julia ! Tu resteras pour toujours, pour moi, ma grande petite fille.

    Bon vol au vent !

    (1) Julia Child (15 août 1912 à Pasadena, Californie – 13 août 2004 à Santa Barbara, Californie) est une chef cuisinière et animatrice de télévision américaine.

    1. C’est vraiment bon ce texte PE, tous les jeux de mots, les images, le propos en lui-même, l’idée!

  2. B.B.D.

    Best Before Date … Date de péremption …
    J’aime bien l’intitulé anglais : B.B.D., comme BBC, ou alors B.B.Q. …
    L’humain a-t-il une B.B.D.? Faut penser aux vers et autres bestioles après tout !
    Non mais c’est vrai, à moins d’être incinérés nous servons de nourriture
    pour la suite du monde ! Restons écolo !
    Et même incinérés ??? On doit bien être encore le boufton de quelqu’un !

    Mon grand frère qui aimait la bonne chère et faire bombance …
    que goûtera-il ? La bouffe marocaine, moyen-orientale,
    asiatique, shushis, thon, homard, crabe ? Que sais-je !
    Un après-midi l’été dernier, au chalet, il s’est installé, seul, dehors,
    à la table à pique nique, entouré d’épices de toutes sortes, d’un mortier, de papier alu
    de légumes et de viandes et il s’est amusé à nous concocter des mélanges en papillotes
    en prévisions d’un B.B.Q. souperfêtatoire !
    Ce fût bon, certaines papillotes meilleures que d’autres mais somme toute chacune était remplie de parfums et d’arômes très agréables. Bien sûr le tout fût, comme il se doit avec mon frère, quelque peu arrosé …

    Alors, les petites bestioles, je ne doute pas une seconde que Pierre vous offrira un
    régal de choix B.B.D. dépassée ou pas !!!

  3. On a tous une date d’expiration dans la vie mais pour les vers qui nous mangeront je dirais plutôt que cette journée est la date de production… donc, une garantie de fraîcheur. Prenez et mangez-en tous, car ceci est mon corps livré pour vous… :O) Hahaha!!!

  4. belle projection andrée – la tienne est en août – tu déjoues la nature – BBDAlive – Best before Date et toujours en Vie –

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s