Découvrez vos forces

Chère Joe,

Je sais que tu es chez ton père pour les prochaines semaines, j’ai reçu ton courriel. J’espère qu’il va mieux et qu’il est reconnaissant de l’aide que tu lui apportes. J’étais surpris de lire la nouvelle, mais pas de ta générosité. Tu as toujours su faire passer les autres avant toi, même moi j’ai souvent été le grand chanceux de ton caractère extraordinaire.

J’ai enfin pu dormir plus de 4 heures de suite. Les derniers jours ont été frénétiques, on a tous fait de longues patrouilles pour sécuriser le secteur. Du moins, les 10 mètres de large des routes du secteur. Je dois suer l’équivalent de mon poids à chacune d’elle. Mon linge s’use vraiment vite, il paraît que c’est le sel qui fait ça. La sueur s’évapore et ne reste que notre propre sel. Tu dois t’en douter, plein de blagues douteuses circulent avec ça: on devrait le récupérer et le vendre aux Afghans, pour que leur bouffe se conserve et arrête de sentir la marde. On devrait laisser faire les caisses de sel qui arrivent au McDo de la base américaine et simplement secouer notre linge au-dessus des frites, etc.

Marc est fort amoché. Marc, c’est le grand maigre avec les lunettes d’intello. C’est vraiment con, ça a adonné qu’il traversait le terrain juste au moment où l’obus est tombé. Au moins, il va s’en sortir, mais je doute qu’il puisse à nouveau entendre de l’oreille gauche. C’est épeurant, je ne suis pas certain que sa mère va le reconnaître. C’est comme si la moitié de sa face avait été arrachée. Il est encore dans le coma, mais c’est un coma provoqué, parce qu’il fait juste crier quand il reprend connaissance et ça fout en l’air le moral de tout le monde.

Suite à ça, on a dû patrouiller et re-patrouiller non-stop depuis une semaine. Je commence à reconnaître des visages, il y a trois petits garçons qui vivent avec leur père qui nous envoient la main à chaque fois qu’on passe devant leur maison. Il y a une super belle femme qui vend des téléphones cellulaires au centre-ville, elle me fait un peu penser à toi. C’est con parce que je ne l’ai jamais vraiment vu, avec le voile pis toute. Je pense que c’est sa manière de se tenir, de bouger. Elle a ta grâce.

Je ne pensais jamais que ça durerait aussi longtemps. Je suis désolé de te faire endurer ça. Je m’ennuie tellement. Bon, ostie, je braille. Si on m’avait dit que je pleurerais plus souvent depuis que je suis en uniforme qu’en culottes courtes, j’aurais ri. J’en suis même au point où je me demande ce qu’on fait ici. Quand je suis parti je me disais qu’on ne serait pas comme les Américains, qu’on était les bons, qu’on n’allait pas faire semblant de viser le monde pour leur faire peur. Mais c’est pas vrai. Il y a toujours un cave qui fait ce genre de choses. En plus, comment veux-tu que le monde différentie notre uniforme de ceux des autres ? Pour eux, c’est du pareil au même.

C’est aussi décourageant parce que tout est toujours à recommencer. Le monde n’est pas éduqué, ils font juste dire Allah si Allah ça. T’as envie de les secouer, pis de leur dire: lâche Allah, criss, c’est quand la dernière fois qu’il t’a sorti de la marde ? Mais en même temps, si Allah n’était pas là, je pense que le monde n’aurait pas la force de se lever pis de faire sa journée. Tous les enfants sont sales, toussent, ils sont maigres mais, ils courent 3x plus vite que tous ceux de chez nous. Ils ont des sourires magnifiques. Alors oui, ça fait de quoi quand on apprend qu’une bombe en a tué tout un tas. Ou qu’on a fait sauter leur école. Ou que les maudites écoles font juste leur apprendre par coeur leur maudit Coran. On ne pourrait pas leur apprendre à faire bouillir l’eau et qu’enfermer la moitié de la population dans du linge quand il fait 40 à l’ombre, c’est pas super comme philosophie de vie.

Mais bon, en même temps, j’pense pas qu’on ait l’air moins agrès avec nos gros guns pis notre air ahuri devant tellement d’affaires qui se passent sans qu’on comprenne un mot de ce qui se dit. J’ai quasiment plus peur des gars de mon unité que des locaux. J’ai vu quatre gars avec des tatouages de nazi, croix gammée ou «Aryan» écrit dans le dos. Il y a un vrai sauté qui dit qu’à chaque mission où il est déployé il tue quelqu’un, c’est sa marque de commerce. Plusieurs gars sont dépressifs et font des crises de rage pour rien. Et il y a les gars comme moi, qui s’ennuient pis braillent comme des veaux dans la douche.

Bref, là, ça va mieux. Je ne sais pas si la censure va barrer des affaires dans ma lettre, c’est correct, l’important est ailleurs que dans les obus et les patrouilles. Je sais que tu vas lire ça dans une dizaine de jours, quand tu vas pouvoir lâcher ton père pis son caractère de cochon et descendre en ville pour lire tes courriels dans un café. J’ai mis un sceau de glace devant mon ventilateur, la nuit est plus fraîche. Je pense à toi, à toutes les affaires que je vais te raconter en revenant, à mes parents, leur piscine, et la crème molle à la noix de coco.

S.G.

Publicités

2 réflexions sur “Découvrez vos forces

  1. … C’est vrai qu’il y a toutes sortes de voyages ! Moi, je pense facilement « agrément » mais un texte comme le tien ça déplace la perspective!
    Bravo!

  2. Merci Andrée ! C’est dur dur d’être la dernière à chaque semaine pour apporter une nouvelle perspective au thème. Quand je réussis, je suis bien contente 🙂

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s