Éloge de l’esclavage

« L’endettement responsabilise par rapport à l’argent.»

« Si tu n’es pas prêt à t’endetter pour tes études, tu n’es pas sérieux dans ta démarche.»

« Si c’est gratuit, des gens vont rester des années de temps à l’université, ils vont étudier dans plusieurs programmes. Vous imaginez un tel fiasco?»

« Moi j’ai réussi, pis je travaille fort, je paie mes dettes, et je paie mes impôts. C’est dur mais c’est la vie. On ne peut pas tout avoir tout cuit dans le bec.»

« Si on leur en demande trop, les entreprises vont s’en aller. »

« Ils ont des bonnes jobs bien payées. Ils chiâlent alors qu’il y en a d’autres qui sont payés pas mal moins cher et qui ne disent rien.»

« Moi, j’ai choisi un programme qui allait me faire faire de l’argent. Je ne suis pas allé à l’école pour m’amuser. »

« S’ils ne veulent pas avoir de problèmes avec la police, ils n’ont qu’à rester chez eux!»

Une réflexion sur “Éloge de l’esclavage

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s