La Mécanique du Bonheur

15 mai 2008

Je prends le temps de t’écrire… Ça fait partie de la guérison, il paraît.

À ton arrivée, tu ne me retrouveras pas à la maison.
Tu ne me retrouveras plus jamais.
Je t’ai quitté.
J’ai ramassé mes affaires, coupé le cellulaire, pis je suis partie. Comme j’aurais dû le faire y’a longtemps, trop longtemps…

J’peux ben te dire que je me suis trouvé un petit shack, pas d’électricité ni rien. C’est là que je vais guérir, c’est là que je vais t’oublier. Effacer ton visage de ma mémoire, laver mon corps de tes coups. Panser mes blessures. Sentir la douceur du vent, au lieu de tes grosses mains sales de mécanicien, qui me palpent ou me talochent.

Tu diras à tes chums que tu aurais dû mieux « corriger ta petite salope », encore, comme toutes les fois où Monsieur n’avait pas son bonbon au retour du boulot, comme toutes les fois où tu ne trouvais pas ton steak assez saignant. Bleu, c’est comment tu veux ton steak, et non pas ce que tu devrais faire apparaitre sur mon corps.

Tu ne m’aimes pas. Quand on aime quelqu’un, on ne le frappe pas.
Je ne t’en veux pas. Je m’en veux à moi, d’avoir enduré tes colères, trop souvent pour des riens. De ne pas être partie plus tôt. D’avoir eu envie d’en finir… De ma vie, de cette violence. De t’avoir donné une sorte de pouvoir sur moi, comme si je commençais à te croire quand tu me traitais de salope, quand tu me traitais de grosse, de bonne à rien.
Mais je ne te crois pas.
Et tu ne mérites pas.
Pas mes larmes, pas ma peine, pas ma pensée.
Tu ne mérites même pas d’être un souvenir.

À ton retour de la shop, j’aurai déjà roulé plus de huit heures.
J’me demande ben qui tu vas frapper en lisant ça, et je souris parce que ce ne sera pas moi.
Moi, je serai loin, et bien, et seule. Et lorsque guérira ce bras cassé, que ma peau aura retrouvé sa couleur de pêche et que le sang sera à jamais lavé, je t’oublierai.

Moi aussi, j’peux faire de la mécanique. Pour mon bonheur.

Sarah

Publicités

2 réflexions sur “La Mécanique du Bonheur

  1. Wow, Maude, c’est beau. Qu’est-ce que tu dirais d’envoyer ton texte à info@fede.qc.ca – il faut que des femmes dans cette situation puissent le lire. Ça va leur faire du bien, et ça va les faire cheminer. Plus d’infos: http://www.fede.qc.ca/ En tout cas bravo! C’est très touchant et louable de se servir de son talent et de son art pour passer un message positif comme celui-là. 🙂

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s