Fourre le Québec

Trois semaines que je détoure des cheveux dans Photoshop. Détourer, ça veut dire prendre un portrait au sourire crispé et remplacer le fond blanc du studio de photo par un fond « transparent ». Environ 150 photos à détourer comme ça.

La première image est dégueulasse. Soit disant qu’on nous l’a refilée sans retouche, mais notre bonhomme a l’air embaumé à force de face lifts. Et depuis quand on prend le monde sur un fond vert-de-gris? (Grrr.) Avec ça, la plupart des cheveux directement en contact avec ledit fond sont flous. Je détoure ça comment, moi? Cauchemar. Les boucles grises résistent à n’importe quel filtre ou tour de passepasse photoshopien connu. Vu la teneur du projet, vu le temps imparti, je stresse. Je gribouille des petits bonshommes qui s’arrachent les cheveux pour me défouler.

C’est ma première semaine dans la boite. Les trois mois vont être longs…

« Tu vas travailler sur un projet confidentiel alors on va te mettre dans une salle à part. » Ça a commencé comme ça, dans un bureau exigu tout brun et dépourvu de fenêtre. J’ai du faire une grosse connerie dans une vie antérieure, que je me dis.

Et mon chum qui me dit « moi j’aurais pas accepté la job ». Si j’avais su d’avance qu’on allait me coller là-dessus… mais non, je ferme ma gueule, et je détoure. Je lisse, j’efface, j’essaie de rajouter de la définition, je mets le tout sur un fond bleu et je rajoute un beau slogan par-dessus tout ça. Encore youpi.

« Cette fin de semaine on fait le photoshoot alors il va falloir rentrer. » Rentrer? Fin de semaine? Ah? Heu… OK.

« On va installer les ordinateurs dans une salle sur place et les photographes vont te donner les photos au fur et à mesure avec les retouches à faire. »

Ah, les retouches. Celle-ci a un œil plus ouvert que l’autre. Celui-là a des oreilles pointues. Là, une tache de naissance. Elle, ses lunettes sont pas droites. Tu me niaises? Faut que je redresse des lunettes dans Photoshop?? Lui, il sourit croche. Encore un œil plus petit que l’autre. Dents trop jaunes. Manque des poils dans sa barbe. Un œil trop petit. Corrige la proportion de sa tête par rapport à son corps. Augmente son sourire de 15%. Really? Œil plus petit que l’autre. Son chandail doit être plus beige. Enlève le rouge dans ses yeux son maquillage a bavé blanchis les dents redresse sa tête enlève ses zones roses sur les joues efface la tache qui fait commeunboutonsursalèvresupérieure. Il a un œil trop grand – Encore? Mais c’est une obsession! A-t-elle déjà vu des vraies personnes, cette dame-là? Qui c’est qui a un œil exactement de la même taille que l’autre, hein? QUI???

Et après les retouches, ben, je détoure, je détoure, et je détoure encore. Le pire, c’est les blondes frisées avec les cheveux grichous. Celles-là je leur ferais avaler une bouteille de revitalisant au complet. Je suis rendue que je détoure les gens dans ma tête dans la rue. Toi, mon chauve, je te fais en 3 minutes, top chrono!
Bref – trois semaines que je travaille des heures de fou, trois semaines que je me tape un mal de dos carabiné à force d’avoir le nez collé sur l’écran. Pause de midi, je profite du break pour prendre mes emails. Ah – Maude a finalement publié le thème pour la semaine prochaine, m’en va checker ça.

Publicités

6 réflexions sur “Fourre le Québec

  1. Super bon, Stef!!!! J’espère que c’est pas autobiographique pour vrai?… sinon, oh god, pauvre toi!!! Tu vas la mériter, ta médaille d’honneur! lol

  2. Mioum mioum : je me régale. Très bon ! Si tu es preneuse de commentaire sur la création, je pense que ta fin gagnerait à ne pas être un retour à la réalité du blog. L’univers et la photostoppeuse sont trop trippants, on en veut plus !

    Je peux pas croire que t’as pris la job… HAHA, la TORTURE!!!

    J’ai hâte de voir le slogan des PLouQ !
    Encore bravo !

  3. En effet, excellent texte!! Le rythme est MALADE!
    Ça fait quand même drôle de lire son nom, de même, j’avoue avoir ressenti un malaise!! 😉

  4. Ayoye je compatis. Le pire c’est que le fond vert qu’on utilise en film, on peut aussi l’utiliser en photo, mais non, ça viendra jamais à l’esprit d’un photographe de faciliter la tâche d’une artiste comme toi. 😦

  5. Shit… Si y’en a un qui peut te comprendre, c’est bien moi! J’aime bien, par contre, la manière que tu prends pour t’exprimer! J’adore tes cascades de mots augmentant le rythme… Bon texte! 🙂

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s