Lundi, lundi !

Jules Renard a dit « je me surmène de paresse ». On pourrait voir là un oxymoron, mais quand on considère la créativité dont il faut faire preuve pour renouveler hebdomadairement des excuses pour éviter de travailler un lundi, la phrase prend tout son sens. Pour vous, un petit recueil véridique en ordre chronologique inversé des raisons invoquées par une ex-boss pour ne pas se pointer au bureau le lundi matin :

 

Ce matin, Kirsten avait un pneu crevé

Lundi dernier, elle avait attrapé un rhume après avoir passé la fin de semaine chez son amie qui a deux enfants en bas âge

Le lundi d’avant, elle a travaillé de la maison

Avant ça, c’était Pâques

Et le lundi d’encore avant, un écureuil était mort dans sa cloison*

Le lundi précédent, elle devait voyager à Salt Lake City (voyage qui a été ajourné…)

Le 5 mars, Kirsten était au bureau !

Mal de tête

Journée de la famille

Télétravail

Mal de tête

« Incident de genou » suite à une fin de semaine de ski

Allergie : les mains de Kirsten avaient tellement gonflé après avoir coupé du piment fort qu’elles en avaient doublé de volume, elle a du passer la journée avec les mains dans du lait…

 

Comme dirait The Mamas and the Papas, « any other day of the week is fine, yeah », la preuve, j’ai écrit ceci un mardi.

 

* À sa décharge, peut-être qu’elle le connaissait personnellement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s