Off

J’ai callé off à la job à matin. Faut dire que quand j’ai entendu Fernand Gignac chanter Donnez-moi des roses, à sept heures, directement du ventre de mon cadran, tout a basculé. J’ai pas eu le choix, j’pouvais plus me lever. Comme collé aux draps, impossible d’en sortir. J’ai allongé mon bras pour attraper mon téléphone et j’ai callé off. Et je me suis rappelé ce qu’Henri Salvador disait : « Le travail c’est la santé, rien faire c’est la conserver ». Alors j’ai refermé les yeux, j’ai oublié que j’étais incapable de bouger et je me suis rendormi.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s