Matante Viviane

Moi j’aime les promenades au parc, parce que pendant que les adultes y parlent, je peux faire semblant de jouer avec mes petites autos alors qu’en vrai j’écoute tout ce qu’ils disent. Je m’assoie dans le sable devant les pieds tout gonflés d’eau de Tatie et je fais rouler ma Jeep. Vroum Vroum. Des fois je dois faire du bruit sinon ils pensent que je les espionne trop. Surtout il faut jamais les regarder sinon zou, ils changent de sujet, et là ça devient plate parce qu’ils me posent des questions sur la maîtresse et sur mon amoureuse que j’aime même pas alors que elle, elle est folle de moi, mais ça, c’est les filles.

J’aime surtout le parc avec Matante Viviane, elle raconte toujours des trucs bizarres que ma mère elle dit que c’est l’effet d’hiver.

–       Tu vois la tache, sur le tarmac, là? fait Tatie Viviane en montrant une trace brune au bas d’un vieil immeuble laid. C’est du sang séché. Paraît qu’ils ont essayé de l’enlever et qu’ça part pas.

–       Qui ça, « on »? répond maman.

–       Bé, le propriétaire de l’immeuble. Le propriétaire, c’est le mari de la sœur de mon patron. Pis c’est elle qui me l’a dit. C’est pour ça qu’il a vendu son terrain. Y’é maudit cet endroit-là.

–       Moi j’crois plutôt qu’il l’a vendu parce que le constructeur de condos lui a fait un beau gros chèque et qu’il voulait se débarrasser de sa ruine.

–       Non-non-non. Tu te rappelles l’été passé, le jeune Haïtien qu’est mort dans un règlement de comptes?

VROUM-VROUM-VROUM!

–       Ça me dit quelque chose…

–       Hé ben voilà.

–       Voilà quoi?

–       C’est lui ça, là – Matante Viviane pointe la tache du menton et je me risque à regarder dans la direction.

–       C’était pas à Montréal-Nord ça?

–       Non madame, c’était juste là, ils l’attendaient dans le parc et couic ! 25 coups de …

–       …

–       …

VROUM!

–       …

–       Et tu sais quoi? La cousine de l’ami de la réceptionniste connaît quelqu’un qui a acheté un des nouveaux condos, et depuis qu’il a signé sa promesse d’achat, il s’est fait vandalisé son bateau, et il a trouvé des coquerelles dans son pot de moutarde.

–       M’enfin, Viviane, c’est quoi le rapport?

–       Mais le rapport c’est que les coquerelles, c’est signe de malédiction, c’est sûr.

–       J’ai JAMAIS entendu dire ça. (Là, maman, elle roule des yeux et elle fait un bruit avec sa bouche comme quand elle rentre et que papa a pas fait la vaisselle) Toi t’es allée parler de ça à Nancy et elle t’en a rajouté une couche avec ses symboles…

–       Laisse-donc ma coiffeuse tranquille. J’te dis que c’est pas normal de se faire vandaliser trois heures après avoir signé une promesse d’achat. Et les coquerelles, avoue que ça fait naitre un doute.

–       Ça fait naitre un doute sur la propreté de leur frigidaire, oui.

–       Mais la maitresse elle a dit que c’est même pas vrai, les coquerelles ils aiment pas ça, quand c’est sale !

–       JÉRÉMY!!

 VROUM.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s