1966

Ce matin on est allé à l’église et le curé m’a demandé d’enlever ma casquette.

Cet après-midi on est tous réunis dans le grand salon de notre grande maison. Il y a mes tantes, mes oncles, mon frère, des gens que je ne connais pas, il y a des plus vieux encore, mais ceux-là sont assis, ils ont l’air très vieux, on dirait qu’ils portent des masques.

Aujourd’hui il fait encore beau et j’aimerais aller joué dehors, mais je ne peux pas, je suis trop bien habillé et il faut surtout pas que je me salisse.

La voisine est là aussi, elle parle toujours beaucoup avec maman dans le jardin, il y a sa fille aussi qui a le même âge que moi.

Aujourd’hui il fait chaud, très chaud, car les grands transpirent, mais moi ça va je ne transpire pas.

Sur des tables il y a des sandwiches, de la limonade et des gâteaux.

Dans le coin de la pièce il y a deux valises et un sac.

Elles y sont depuis une semaine, elles appartiennent à papa.

Ce sont ses effets personnels maman m’a dit l’autre jour en pleurant et en me serrant très fort – depuis elle pleure et me serre très fort.

Aujourd’hui elle porte une belle robe d’été, toute blanche.

Je traverse la pièce et m’approche de la cheminée, il y a une grande photo de papa qui sourit dans son bel uniforme de pilote, une pipe à la bouche, les bras croisés.

Je sens une main qui caresse mes cheveux, c’est maman, qui s’est approchée, et qui me dit :

Papa est de retour !

Publicités

2 réflexions sur “1966

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s