La demande

Jérémie était assis dans le bain tourbillon seul, il venait de finir la bouteille de champagne ainsi que les fraises trempées dans le chocolat qu’il avait fait préparer. Il avait pourtant tout préparé à la perfection, il ne comprenait pas encore ce qui avait pu se passer. Il avait réservé la suite nuptiale dans un des meilleurs hôtels de la ville, bouteille de champagne, fraises couvertes de chocolat, pétales de roses sur le lit et chandelles dans la salle de bain près du bain tourbillon. Il avait aussi réservé une table dans le meilleur restaurant de la ville. Jérémie savait qu’Élise était son âme sœur, il ne comprenait pas sa
réaction.

Il y avait peut-être eu des signes, mais rien de vraiment clair. Il lui avait dit de se préparer pour une soirée inoubliable. C’est vrai qu’elle avait peut-être posé beaucoup de questions et qu’il avait été obligé de révéler le nom du restaurant pour la convaincre, mais elle était très curieuse. C’est vrai qu’elle avait peut-être eu l’air mal à l’aise au téléphone, mais elle était tellement humble, elle ne savait peut-être pas comment s’habiller. Pourtant quand il avait été la chercher en limousine, elle était époustouflante.

Le trajet en limousine l’avait complètement surprise, tellement qu’elle n’en avait pas dit un mot! Elle s’était contentée de regarder par la fenêtre pour essayer de mettre de l’ordre dans ses idées. Élise n’avait pas beaucoup parlé durant le repas, mais ça n’avait pas été un problème. Elle savait que Jérémie n’aimait pas les conversations futiles et que seule la présence d’Élise le satisfaisait. Tel un vieux couple qui n’a pas besoin de faire conversation pour savoir ce que l’autre pense ou ressent. Ils étaient en complète symbiose. Peut-être qu’elle avait souvent regardé l’heure à sa montre, mais c’était sans doute parce qu’elle était impatiente de savoir ce que Jérémie lui réservait pour le reste de la soirée.

Quand fut le moment du dessert, le violoniste s’approcha de la table et commença sa mélodie « für Elise », elle ouvrit grand les yeux. Il était fier de lui avoir fait plaisir. C’est vrai qu’elle regarda furtivement autour plusieurs fois, mais elle était gênée sa belle Élise. Il s’était levé, avait posé un genou à terre et avait sorti la bague. Élise avait eu le souffle coupé, tout se passait exactement comme il l’avait planifié: elle aurait les larmes aux yeux, elle dirait oui, ils finiraient le souper dans un bonheur total et iraient célébrer leur prochaine union à l’hôtel avec fraise et champagne. Ce serait un moment inoubliable qu’il aurait
raconté à leurs petits enfants avec bonheur.

Cependant, ce n’est pas ce qui se passa. Après avoir ouvert grand les yeux, ses beaux yeux bleus, ils avaient été emplis de colère et de confusion. Elle avait prononcé un « non » sec qui ne laissait pas place à discussion. Elle avait aussi demandé à quitter. Il avait rapidement payé l’addition et s’était empressé de la rejoindre sur le trottoir. Jérémie l’avait interpellée, elle s’était retournée et avait explosé de colère. Était-il complètement cinglé? Comment avait-il pu croire qu’elle dirait oui? Il l’avait complètement humilié? Elle ne voulait plus jamais le revoir.

Assis dans le bain, l’eau commençait à refroidir, Jérémie avait tellement été sûr de lui. Il avait peut-être manqué quelques signes, mais il n’avait pourtant pas pu être si dans le champs que ça.  Est-ce que ça faisait vraiment une différence que cette soirée fut leur deuxième date, quand on rencontrait l’âme sœur on savait non?

Publicités

Une réflexion sur “La demande

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s