Godzillapolis

Un appartement étroit et gris, des murs dépouillés. Dans un salon à la moquette défraichie, un petit téléviseur d’une autre époque retransmet avec peine une catastrophe au centre-ville.

D’un coup les murs tremblent, le sol hoquette. C’est la catastrophe de la télé qui passe devant la fenêtre : un T-Rex s’emploie à réduire les immeubles d’habitation, Godzilla-style.

Dans les rues, la panique, je cours aussi, au ralenti, il n’y a plus personne, un cheval.

Cheval m’entraine au galop vers le sud, loin de Godzillapolis, saute les obstacles – les barrières – les autos – les gens et c’est la mer devant si vaste qu’elle définit l’horizon tout autour. Cheval se jette avec moi dans la mer et court, court, court, puis nage, nage et meurt. J’enchaine les brasses sans une pensée pour cheval, ma vie en dépend, et j’arrive enfin, à bout de souffle, sur la rive du bout du monde.

Sable.

Des dunes, parfaitement coniques, à perte de vue, chacune se faisant le piédestal d’une sculpture gigantesque : le squelette reconstitué d’un dinosaure. Musée ? Cimetière ?

Je me retourne – un temple de sable étale une fresque au bas-relief coloré relatant les exploits d’une civilisation déchue. Émerveillement.

– Maman !

Mes doigts effleurent les hiéroglyphes de pyramides, de diplodocus, de ptéranodons, d’avion à hélices… Les dinosaures avaient inventé l’avion…?

– MAMAN !

– mmmwidiemmmm… mmm… ooui?

– Maman, viens ! Ma dent bouge et j’ai mal, il faut l’arracher.

Huit ans de sommeil en retard, huit ans de rêves interrompus. Après les tétées, les changements de couche, les cauchemars, il y a eu les besoins de verre d’eau, les crises d’asthme, les pipis au lit, les gastroentérites, les crises d’allergies, puis les questions existentielles, le somnambulisme. Mais il n’y avait pas encore eu la dent de lait.

Une réflexion sur “Godzillapolis

  1. Pour les curieux, oui, j’ai déjà fait ce rêve-là, mais bien avant que mon fils ne me réveille à 3h du mat pour lui arracher sa dent de lait.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s