Here’s to you, Carly

Hey Beautiful,

On s’en est écrit des lettres, toi et moi. Des lettres qui ont traversé la Manche, puis des lettres qui ont traversé l’Atlantique. Depuis ce jour de septembre où tu as fermé le grand sourire de ton âme, j’ai plus de nouvelles. À croire qu’il y a des étendues qui se traverse pas. Alors je te parle dans ma tête. J’ai bien essayé de t’écrire, et puis, tu me connais… j’y crois pas, je me relis et je me dis « à quoi bon? », all that. Sept ans plus tard, je peux te dire que l’exercice est toujours aussi douloureux.

Je pleure encore les souvenirs qu’on a partagés, les bouts de vie que personne d’autre ne comprendra.

Tu me manques mon scorpion fragile, ma diva insécure et bornée, ma grande-petite soeur British. Tu es ma motivation, ma persévérance, ma combativité, mon inspiration. Hey Beautiful, do you hear me when I talk to you?

En t’attendant, je me repasse mes moments préférés. Allongées dans le lit à Poole, en train d’imaginer des bonshommes dans le plafond. Sous l’orage dans un spa extérieur des Laurentides. Le jour de mon mariage, witness extraordinaire, dansant dans l’allée centrale de la salle d’union de l’hôtel de ville, semant la fantaisie sur ton passage.

Merci darling.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s