La pomme

Mimi avait toujours été rondelette, et les courbes lui allaient bien. Quand elle était minette, on l’appelait « la pomme », sa mignonne face potelée était à croquer avec ses petits pépins d’yeux pétillants.

Mimi avait beau être jolie, la mode était aux grandes maigres, et elle peinait à trouver galant. Si la vie de célibataire avait ses avantages – elle pouvait s’empiffrer à loisirs de beignets à l’érable et de fondants au chocolat sans avoir à endurer de rappels à l’ordre concernant sa santé en général – elle trouvait dommage de n’avoir personne avec qui partager ces voluptés.

Un matin, la peur de finir vieille fille la prit au saut du lit. Persuadée qu’il lui fallait maigrir pour trouver l’âme sœur, elle s’assis devant Google à la recherche de méthodes faciles pour perdre du poids, si possible sans couper dans les beignes. Grand-maman Simone, qui n’était pas avare de ses trucs, partageait justement la réponse sur son blogue MamieSaitTout.ca : il suffisait de s’emmailloter dans du Saran Wrap, quelques heures à chaque jour, boire beaucoup d’eau, blablabla, de l’air frais, « aller de faire votre travail normal autour de la maison », etc, etc. Ah ça, mamie était pas forte sur le français, mais la méthode semblait fonctionner, s’il fallait en croire les témoignages élogieux du site.

Effectivement, en peu de temps, les poignées d’amour de Mimi avaient fondu comme de la guimauve en camping. Miracle. Les proches n’en revenaient pas. Voilà même que le voisin du dessus lui tenait la porte et offrait de monter son épicerie.

Deux semaines plus tard, il l’invitait à boire un café. Mimi était aux anges.

L’idylle dura 6 mois.

« Mimi, va me faire un café ! » « Mimi, ton poulet est dégueulasse, t’aurais pu mettre moins de sel » « Mimi, c’est quoi ce bordel sur la table du salon, tu pouvais pas ramasser mes canettes, t’avais qu’ça à faire aujourd’hui ! » Mimi par ici, Mimi par là, Mimi n’en pouvait plus. Avoir su que c’était ça, être en couple ! Elle se retrouvait bien embêtée d’avoir ce… cet… individu sur les bras, et étant novice en matière de couple, ne savait plus quoi faire pour s’en débarrasser. Elle retourna donc aux sources du savoir ancestral et s’enquit auprès de Grand-maman Simone d’une « manière efficace de bousiller son couple ».

Au moins, les beignets n’empesteraient pas le vestiaire et lui chialeraient pas après…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s