Un pot de yaourt

C’était une super idée que mes copines ont eu: une gang de filles célibataires sur le bord d’une plage à mâter les beaux mecs. Bonus, le jour que nous avions décidé de faire notre escapade, il y avait une compétition de volley-ball de plages. Vous voyez un peu l’image, de belles jeunes femmes en bikini, des mecs aux pectoraux luisant, on ajoute un soupçon d’alcool, du soleil et on a une recette parfaite pour se trouver un mec et avoir une journée inoubliable.

Il faut croire que ce n’était cependant pas mon jour, premièrement je me suis réveillé avec des crampes atroces. Parfait! Je commence mes règles…. on oublie le bikini blanc. On s’était déniché un endroit parfait pour regarder les mecs et profiter du soleil, pas trop loin des concessions pour les collations et de l’eau pour se rafraichir. J’ai mal calculé ma consommation d’alcool, ou j’ai oublié de calculer l’effet soleil plombant plus la perte de sang. Mais je suis devenu saoule assez vite et j’ai fait une complète folle de moi. Bref, les copines se sont toutes pognées un mec, et moi un coup de soleil.

Me voilà donc le lendemain, mal à la tête, mal au ventre  et mal au corps, cherchant désespérément un soulagement à mon coup de soleil. Debout devant le frigidaire ouvert, et presque vide, mon regard se pose sur un pot de yogourt passé date (pas de beaucoup, mais assez pour que je ne veuille pas en manger) quand la voix de ma grand-mère se fait entendre: « Pour soulager un coup de soleil, on applique une bonne couche de yaourt. » Mon esprit considère l’idée, j’ai mal, j’ai du yaourt, et plus aucune estime de soi. Je prends donc le pot de yaourt d’un air décidé, me pose une question sur la meilleure méthode d’application, choisis une spatule et me dirige vers la salle de bain. Au bout de quinze minutes, j’ai le dos recouvert de yaourt passé date à la vanille, du yaourt partout sur le plancher, j’ai chaud et je pue. Je croise mon regard dans le miroir et je ne peux m’empêcher de rire.  Vous voyez un peu l’image, une jeune femme lendemain de veille, vêtu d’une belle culotte de grand-mère, le dos badigeonnez de yaourt dans la salle de bain. Pour la première fois depuis longtemps je suis contente d’être seule.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s