Rio

Le carnaval de Rio. Des billes de toutes les couleurs, de la musique endiablée, des plumes, de l’alcool, des filles…. Beaucoup de filles, il y en a pour tous les gouts : grande, petite, ronde, mince, brune, blonde, basanée, noire, blanche… Antoine a un sourire étampé dans son visage depuis plusieurs heures, lui et son ami sont arrivés hier, aujourd’hui c’est le party.  Tout est permis, on se laisse aller.

Antoine a perdu de vue son ami depuis longtemps, cependant, il continue de prendre plaisir à son environnement. Soudainement il aperçoit la femme de ces rêves, elle est vêtue d’une robe moulante rouge et porte un masque noir. Le temps semble s’arrêter pour Antoine, il est complètement hypnotisé par cette belle inconnue. La chance semble être de son côté parce qu’elle semble lui faire des signes de s’approcher. Arriver à ces coté, elle lui fait un grand sourire, prends Antoine par la main et l’amène dansé. Antoine essaye de lui faire la conversation, mais ces mots ont l’air de s’envoler dans la musique avant même de parvenir aux oreilles de sa belle. Qu’importe, il se laisse aller, ensemble ils dansent pendant plusieurs heures, de manière lascive, ils boivent et ils rient. Antoine est au paradis.

Tout à coup, la femme au masque noir lui prend la main et l’éloigne de la foule. Antoine qui a trop bu la suit docilement. Ils arrivent dans une ruelle sombre, la musique qui était si forte quelques instants plutôt est maintenant un bruit éloigné, presque un chuchotement. Antoine a encore un sourire à ces lèvres, il pense que la soirée va maintenant prendre un tour intéressant. Il s’imagine qu’ils passeront ensemble plusieurs heures de plaisirs charnels. Antoine titube légèrement, l’inconnue lui lâche la main, elle avance de plus en plus rapidement et Antoine à de la difficulté à la suivre, il l’interpelle, elle tourne un coin, Antoine emprunte le même chemin et s’aperçoit qu’elle a disparue.

Antoine commence à paniquer, il est perdu, la tête lui tourne, la belle étrangère s’est éclipsée. Il décide de s’assoir sur le bord d’un mur, question de se reposer. Tout tourne de plus en plus rapidement, Antoine essaye de se relevé, mais il s’effondre et perds connaissance.

—–

Antoine grelotte, il a froid, il a mal, il est complètement déboussolé, il essaye de se rappeler ce qui s’est passé. Il regarde autour de lui, pour essayer de se situer. Il est dans une petite chambre, il est dans un bain, il est dans de la glace jusqu’au coup, l’eau est rouge… Antoine s’extirpe tant bien que mal de ce bain. Il ressent du côté gauche une douleur intense, il passe sa main et sent une cicatrice. L’horreur de la situation l’envahit, il a été dupé, volé, violé… On lui a volé un rein.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s