Des nouvelles

Salut,

Tu dois te demander pourquoi je t’écris. C’est tout simplement pour prendre des nouvelles, ça fait longtemps qu’on ne s’en est pas données. Comment vas-tu? La petite famille se porte bien? Et toi, tes projets, ça l’avance?

J’imagine que je pourrais arrêter la lettre ici, tu me pondrais une petite réponse facile et chacun de nous retournerait à ses occupations sans penser à autre chose.

Tu veux savoir la vraie raison derrière cette lettre?

La vérité c’est que je me suis levé un matin et j’ai pensé à toi. Ce n’est pas nouveau, ça l’arrive à l’occasion. À chaque fois je me dis qu’il y a surement une raison, mais la seule chose que j’ai trouvée c’est que mon esprit ne veut pas t’oublier.

Il y a pas si longtemps, on se voyait régulièrement (pratiquement à tous les jours). On discutait beaucoup, on a connecté sur pleins de sujets, on a même connecté à l’horizontale une fois ou deux. On n’avait pas d’attentes, on ne faisait que profitez de la présence de l’autre . Puis un matin tout à changer, la petite famille à déménager loin, tu as débuté de nouveaux projets, on s’est vu de moins en moins, tu sais comment ils disent loin des yeux, loin du cœur….

Va pas t’imaginer que cette lettre est une déclaration d’amour, ou que je me meurs de la distance qui nous sépare. Je vis très bien ma vie, je suis même très heureuse, j’aimerais beaucoup pouvoir dire qu’ona gardé, ou qu’on a maintenue, cette amitié, mais on sait tous les deux que ce n’est pas vrai.

Va pas t’imaginer non plus que j’ai écrit cette lettre pour te faire porter le blâme pour cette distance qui s’est créée entre nous. Ce n’est pas mon intention. Je sais très bien que la vie change, que nos obligations changent et que souvent ça nous force à abandonner certaines choses, même si c’est involontaire.

En fait ce que je voudrais vraiment savoir, ce qui me chicote au plus haut point, c’est de savoir si je suis seule dans cette situation. Est-ce que ça t’arrive? Est-ce que tu penses à moi des fois?

Bref, sens-toi bien à l’aise de me répondre si tu le veux. Si tout ça t’a rendu mal à l’aise, tu peux oublier que je t’ai écrit. Mais par pitié, ne m’invente pas une réponse, qui tu penses, pourrait me faire plaisir, j’vaux pas mal plus que ça. Je ne cherche pas à changer le statu quo, mais si ça t’adonnes, on pourrait peut-être aller prendre une bière?

Publicités

Une réflexion sur “Des nouvelles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s