C’t’à qui le p’tit coeur après neuf heures? C’t’à Picolo.

(La vie c’t’un jeu difficile mais beau.)

Un dernier détour, un dernier train,

une dernière fois se tenir la main.

Un dernier verre, une dernière clope,

une dernière fois essayer de rêver

que la plus belle journée

sera la prochaine.

Ceux qui volent le plus haut ce sont ceux qui brisent leurs chaînes.

Le dernier duel, c’est toujours avec soi-même.

Une réflexion sur “C’t’à qui le p’tit coeur après neuf heures? C’t’à Picolo.

  1. Je dois préciser que mon texte se veut juste une pensée, un souvenir, un hommage, du fond de mon coeur de petite anarchiste. Loin de moi l’idée de prétendre « savoir de quoi je parle » ou de « parler au nom de Picolo ». C’est un texte ‘drivé’ par l’émotion, c’est tout.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s