Le charme d’un sourire.

Paraît-il qu’il n’y a que l’humain qui sourit.  Exit donc le sourire espiègle de la patte du lit lorsque votre orteil la rencontre lors d’une nuit sans lune.  Exit le sourire condescendant du train qu’on vient de rater, le sourire carnassier du chien qui part avec votre fond de culotte, le sourire énigmatique de la chouette qui vous surprend par son hululement.  Exit aussi le sourire de circonstance de la vaisselle fraîchement lavée qui se prélasse sur l’égouttoir.  Exit à tout jamais le sourire idiot, niais de l’arbre s’élançant à votre rencontre sur la piste de ski.

Ne restera que les sourires angéliques du personnel hospitalier ou des … chérubins !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s