Alléluia

Enfin, je n’ai rien au programme cette semaine. Pas rien du tout, juste rien qui concentre toute mon énergie en un seul point bénit. Mis à part le travail, je suis tout loisir. Pas en vacances, mais suffisamment à temps libres.

Sentiment divin, fragile et euphorique, je me permets de grands écarts. Sans l’ombre d’un souci, je perds la tête pour quelques jours. Pour l’équilibre. En fait, je n’y peux rien.

Ce matin, en regardant passer la neige, je cherche encore des indices de la maudite soirée d’hier.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s