Corps à la dérive

Mon île est un lopin de chair
Qui tourbillonde
Sur l’océan des affres
À l’infini

Une réflexion sur “Corps à la dérive

  1. Loin de moi de vouloir de rendre la pareille ou te copier … mais j’adore ta première strophe 🙂 « … un lopin de chair  » !!!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s