Île flottante

Morceau d’étoffe découpée

Dans le ciel tu perces

Tu rehausses le ton

Des nuages ombrageux

Dérivante seule

Folle, forte et grosse

Ton passage sème l’émoi

Ils lèvent tous les yeux

Vue plane en dessous

Arcane d’en haut

Page blanche de travers

Au devenir supposé

Ils seront mille sur toi

Serrés mais pas célestes

Pompant dans ton coeur

Jusqu’à s’écraser

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s