Le goût de rencontrer

La grande fille se sentait toujours seule en janvier. Comme une fraise sur la neige. Cet état d’âme envahissant semblait s’affirmer avec les années. Elle ouvrait des portes et fermait des critères de plus en plus. Elle ne pleurait pas souvent, mais avait envie des fois. Se sentait si romantique pour si peu de romance.

Un matin, entre deux cafés, un petit génie en gelée sortit de son pot de confiture pour lui souffler à l’oreille de se créer un profil sur un site de rencontre. Sans vraiment y croire au début, l’idée prit du germe et du corps avec le temps. Si bien qu’un autre matin, entre deux cafés toujours, elle s’est définie un tant soit peu. Avec un nom d’utilisateur douteux.

Quelques heures, ou journées, ou mois après, l’histoire ne le dit pas, elle reçut un message décrochant. Elle répondit. Il répondit. Ils se répondirent alors encore et encore et eurent beaucoup d’enfants. Presque trop.

2 réflexions sur “Le goût de rencontrer

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s