La Shop

Longtemps je me suis couché de bonne heure.
Rien à voir avec la fatigue ou un manque flagrant de repos.
Une façon de passer l’temps, j’imagine.
Je rentrais du boulot, avalais un repas rapide et congelé, et je sautais dans mon lit, nu comme un ver, enseveli de couvertures.
Je barrais la porte, décrochais le téléphone, plongeais dans le noir total. La shop était fermée.

Les choses ont un peu changé. Juste un peu.
J’ai démissionné de mon emploi, j’ai vendu mon char, donné mon chien.
Je passe la majorité du vingt-quatre heures de chaque journée dans le noir total, sans manger.
Je ne vais pas bien.

Je n’ai plus envie de bavarder, de regarder la télévision, encore moins de mettre le nez dehors.
Je ne mange plus. Je sens mon corps maigrir et s’affaiblir, je flotte dans mes vêtements mais ça ne me fait rien. Il n’y a plus rien qui me fait grand chose, en fait.

En dehors du lit, il n’y a plus rien qui m’intéresse. Famille, amis, folies. Un gros fatherfuck all plein de vide.
J’baisse le chauffage, j’ouvre grand les fenêtres.
J’attends.

La shop n’ouvrira plus.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s