La reine des connes

J’ai la membrane qui m’démange
On est le 7 janvier
C’est la fête des rois
Les invités n’sont pas encore là
Mais la frangipane gît sur le plancher
Toute retournée

Je suis la reine des connes
Mon chum j’en veux plus
Son frère – par contre – j’dis pas non !
J’ai la membrane qui m’démange

Lui au moins il a pas la Tourette
Y m’respectte
Même l’aut’jour y m’a surnommée
Ma crazy-carpette

J’sais pas encore pourquoi
Mais j’ai trouvé ça gentil
Moi j’l’appelle mon gros baloney
Ça l’fait frémir de plaisir

Hier
On s’est assis dans son sous-sol – tout seuls
On a passé toute sa discographie
On s’est touché la main
C’est fou comme quoi
Un frère peut en cacher un autre

Publicités

Une réflexion sur “La reine des connes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s