La vie

À force de rire. À force de pleurer.

À force de boire. À force de manger. À force de respirer. À force de dormir.

À force de courir. À force de danser. À force de bouger. À force de chanter.

À force de patienter.

À force de prévoir. À force de calculer. À force de se plaindre. À force de regretter.

À force de vouloir. À force de désirer. À force d’envier. À force de souhaiter.

À force de pressentir. À force de soupirer. À force de se taire. À force de soupçonner.

À force de pomper. À force de crier. À force de se battre. À force de mordre. À force de brailler

À force de se lamenter. À force de gueuler. À force de secouer. À force de hurler.

À force de dissimuler. À force de s’enfuir. À force de se cacher. À force d’être seul.

À force d’espérer. À force d’attendre

On fini par se demandé ce qu’on fait ici, et où on s’en va.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s