Le cadre

Si Sarah se souvient bien, ce cadre avait été déniché au marché aux puces. Sarah s’était mise dans la tête qu’elle dénicherait une perle rare dans ce ramassis de cochonneries. Après avoir passé un petit vendredi tranquille à la maison à se rassasier de ces émissions où des gens (normaux) se ramassait de petites fortunes en achetant et revendant des objets trouvés dans des enchères, entrepôts et marchés aux puces. Elle avait été prise d’une folle envie de faire la même chose. Donc à la première heure le samedi matin, elle avait fait près d’une heure de route pour aller dans un marché aux puces à ciel ouvert sur la rive-nord. Elle avait décidé d’inspecter chacun des étalages pour trouver l’objet qui la rendrait riche. Après quelques rangées, à suer sous le soleil, elle avait commencé à perdre espoir lorsque son regard se posa sur un cadre. Après l’avoir examiné de tout coté, elle avait feint ne pas être intéressé tant que ça et s’était mise à négocier. Au bout d’une vingtaine de minute, elle partait heureuse avec le cadre sous le bras. Son porte-monnaie plus léger d’une centaine de dollars.

 

Plus tard, Sarah blâma la chaleur, le manque d’hydratation et les émissions de télé à la con de lui avoir fait acheter quelque chose qui ne valait absolument rien. Elle s’était cependant entêté d’accrocher sur le mur ce cadre sans valeur. Après cinq ans, son conjoint Tom réussi à la convaincre de se débarrasser de cette horreur. C’est ainsi qu’en allant le porter sur le bord du chemin, Tom tomba sur Tancrède.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s