Le marché aux pu*es

Si Sarah se souvient de Tancrède, un berger comme les autres, c’est parce qu’il lui a refilé des puces une fois. Une terrible histoire qui s’est propagée comme une infection jusqu’aux oreilles de Tom, son principal partenaire de jeu, aussi pris de puces par ricochet.

Par-dessus tout, Sarah préfère la course. Après n’importe quoi. Et en toute compagnie. C’est une lévrière sociable et enjouée. Elle n’est pas exclusive. Les balles et les branches se ressemblent toutes à ses yeux. Est d’avis qu’il faut profiter de chaque élan. Aime à croire qu’on peut tout échanger.

D’un naturel dalmatien, impulsif et orageux, Tom a toujours juré que s’il croisait ce Tancrède un jour, il lui garderait un chien de sa chienne. N’est pas d’humeur à se gratter. N’aime pas partager non plus. Semble complexé par ses taches.

Mais c’est qu’en se tenant au parc à chien, c’est toujours les mêmes. Impossible de réserver. On va et vient comme dans un moulin. Et c’est alors qu’un jour, prévisible vous me direz, Tom tomba sur Tancrède..

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s