« Chicken »

La tradition. Le premier dimanche de juillet, le plus jeune tuait le poulet. Jimmy se sentait anxieux. Jamais facile de faire souffrir la vie. Mais encore plus difficile d’aller à l’encontre d’un rituel vieux comme le monde ou presque. Vieux comme leur monde. À la ferme, la loi du plus fort règne. Et les rites de passage aussi.

Jimmy était maladroit, et cassa, sans faire exprès, les ailes de la volaille avant de l’achever.

Le soir, au souper, le poulet fût servi dans le plus beau plat. Jimmy ne mangea pas.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s