Ostéopathie

Vous êtes étendue sur le dos, presque nue sur votre table de cuisine. Vous retenez votre souffle alors que ses mains se rapprochent de votre corps; un frisson intérieur suivi d’une décharge électrique vous parcourent toute entière. Pendant qu’il vous manipule avec adresse et précision, vous repensez à cette soirée où vous l’avez aperçu pour la première fois au bar du coin. Vous sirotiez votre bière paisiblement en observant la faune locale quand vous avez croisé ses prunelles de fauve. Effet direct. Bouffée de chaleur, rythme cardiaque qui bat la chamade. Vous avez détourné le regard en essayant de vous calmer. Lorsque vous avez relevé les yeux, il était assis à une grande table au fond avec une vingtaine de personnes qui avaient l’air de célébrer un évènement quelconque. Vous avez demandé à la serveuse si elle connaissait ces gens. Elle vous a répondu qu’il s’agissait de l’Association québécoise des ostéopathes, l’AQO qui tenait un colloque tout près d’ici. La soirée s’est poursuivie. Vous avez rencontré des amies avec qui vous avez discuté puis elles sont reparties. Vous avez étiré le temps plus qu’à l’habitude, tiraillée par la présence envoutante de cet homme que vous avez continué d’observer à la dérobée. À quelques reprises vous avez frôlé son bras alors qu’il se tenait debout près du comptoir et que la place était bondée. Vos regards se sont recroisés encore furtivement. Vous aviez peine à croire à la réaction épidermique provoquée par ce parfait inconnu. Puis est arrivé le last call. Vous l’avez vu payer l’addition et sortir. Vous avez terminé votre verre et êtes partie un peu saoule en vous traitant d’imbécile de ne pas avoir eu le cran d’être allée faire sa connaissance. Un ostéo! Tout le monde a besoin d’un ostéo!

Alors que vous ne pensiez plus le revoir, quelle ne fut pas votre surprise de le croiser à nouveau deux jours plus tard lors de votre 5 à 7 habituel. Vous étiez assise sur le ponton de la terrasse lorsqu’il est venu s’assoir près de vous. Il s’est commandé une pinte d’IPA et lorsque le serveur s’est tourné vers vous, vous avez dit: « Oui! Moi aussi je le veux ». Il vous a regardé avec un sourire à faire fondre un iceberg et vous avez profité de la situation pour l’aborder en commentant la nouvelle bière aux cerises. La conversation s’est poursuivie à bâtons rompus jusqu’à ce que vous lui demandiez: «Tu travailles dans le coin? Il me semble que je t’ai vu ici samedi soir. » Il vous a vu aussi, vous répond-il. Il vous apprend qu’il vient de Rimouski et qu’il est là pour le colloque des ostéopathes. Vous vous entendez lui dire: « Je cherche justement quelqu’un pour m’arranger un problème de dos ». Vous vous trouvez soudainement audacieuse et maquiavélique d’avoir inventé cette histoire alors que ce dernier vous répond qu’il serait disponible pour une consultation et qu’il se déplace à domicile. Ses amis arrivent. Vous échangez vos coordonnées et convenez d’un rendez-vous pour le lendemain.

Vous voilà donc étendue sur votre table et pendant qu’il vous soulève un bras en appuyant sur un point de votre nuque vous vous dites que la situation est ridicule; vous pourriez en effet continuer le jeu, le laisser finir et lui payer son dû. Il repartirait par la suite et sans doute vous ne vous reverriez plus. Vous vous demandez comment ouvrir votre jeu, comment faire tourner le vent. Il sent soudainement votre hésitation, vous fixe de ses grands yeux noirs interrogateurs. Votre pouls s’accélère, vous sentez une légère panique vous gagner et vous vous entendez lui avouer d’un souffle que vous avez inventé de toute pièce cette histoire de mal de dos. Comme il maintient votre cou d’une main et continue de vous dévisager, impossible de fuir son regard qui vous brûle tandis que votre visage exprime la confusion. Sans relâcher votre tête, il glisse soudainement son autre main entre vos jambes en répondant « À maline, malin et demi car je dois aussi avouer que je ne suis pas ostéopathe… »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s