On m’a sexé

Me voilà comme cupidonnée pour une aventure en mer. La tête lourde, mais l’âme qui libertine pour défilader la ville. On chaudasse en été. La moustache gouttelette et le front soleille. On est beau et on s’en fleuronne. On a plein d’invitations.

Là, celle-là, pas facile à honnêter. Le capitaine a presque deux fois mon âge. Je suis rose. Il coquillage. J’ai envie. Mais pas. J’aurais juste nuagé. Pas comme lui. Lui, il visage.

Les cheveux fous, je vaudoue une étoile pour me compliciter. J’ai besoin de la Grande Ourse. Besoin qu’on me lueurre un peu. La décision. Je tranquille un signe sur ma chaise. Patiente. Avec les yeux turquoisés de rêves salins et l’envie d’un quai.

Surprisez-moi d’oxygène. Et sans artifice, je me nature à vous.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s