Délivrance

La belle était aérienne. Elle goûtait une satisfaction qu’elle avait rarement connue jusque-là. Elle touchait à un plaisir, un vrai. Comme une jouissance.

Son texte avait une portée. Le nombre de clics sur le site, du moins, était bon signe. Avec sa poésie, Béatrice savait qu’elle allait dominer cette lutte littéraire qu’elle avait initiée il y a quelques mois.

Avec un gros poids de moins sur ses épaules, elle se savait maintenant émancipée. Enfin !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s