Jamais seule

Aujourd’hui c’est l’automne – il fait frais et je me berce sur le perron de la maison – je tricote – les nuages se sont groupés dans un coin du ciel – peut-être pour se réchauffer – peut-être parlent-ils de moi !

Je me berce et je m’observe – enfin j’observe ce que je peux voir de moi – devant moi – car ce qui se passe derrière – je ne le sais pas – je ne le vois pas – je regarde ma jambe tendue – mon pied – de loin mes orteils ont l’air de fraises – je devrais peut-être changer de vernis – les gens risqueraient de parler

Les gens qui parlent au village sont légions

Je regarde encore devant moi – je m’inquiète toujours autant de ce qui pourrait se passer derrière – je ferme les yeux pour me concentrer – pour me connecter avec mon ange gardien – pour qu’il m’envoie un message

Il me télépathe quelques mots : « RENTRE – RENTRE VITE ! »

J’ouvre les yeux et les relève – sur le fil devant moi – trois corbeaux qui n’étaient pas là tout à l’heure maintenant me dévisagent – celui du centre me fixe tout en recevant des directives des deux autres

Je me lève précipitamment pour les surprendre – glisse – fais tomber ma tasse – et mon tricot – à quatre pattes je franchis le seuil de la porte – que je ferme violemment – que je verrouille – je jette un dernier coup d’œil par le coin de la fenêtre de la porte – je les ai eus – je tire les rideaux

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s