Pitou

J’avais décidé de prendre le chemin de la campagne. J’avais besoin d’aller me ressourcer. Destination, un petit bout de terrain pas loin d’un lac. Un endroit où je pourrais planter ma tente, regarder le lac et avoir la paix.

 J’avais besoin de me ressourcer, de sortir de ma vie, même si ce n’était que pour quelques jours. Je ne voulais plus entendre les drama-queen du bureau. Je ne voulais plus entendre ma mère se plaindre, je ne voulais plus voir le voisin d’à coté. Je ne veux plus voir de gris, de voiture, d’enfant en poussette qui cri. Je veux regarder le lac, écouté le vent dans les arbres, avoir la paix. Ne pas parler à personne. Rien.

J’ai donc pris mes cliques et mes claques et je suis partie.

J’ai pris la 117 vers le nord, après avoir passé une heure et demie dans le traffic entre Mirabel et Saint-Jérome, le reste du chemin s’est déroulé à merveille.

 C’est arrivé près de Nominingue que ma vie à changer. Il n’y avait personne sur la route, de loin j’ai remarqué quelques choses de pas trop gros qui grouillait sur le bord de la route. Emprise de curiosité j’ai ralentit. Arriver proche, j’ai constaté qu’il s’agissait d’un chien. Tout seul, la laisse au cou, il était assis ben droit et il attendait. J’ai arrêté, je suis sorti et je me suis vraiment demandé quoi faire. J’appel la SPCA? Je l’amène avec moi? Il est peut-être méchant, est-ce que je m’approche?? Pendant ce temps, le chien à pris la décision pour moi, il s’est approché, ma senti la main et s’est assis carré à côté de la porte arrière de la voiture. Machinalement j’ai ouvert la porte, le chien est grimpé et s’est étendu sur le siège arrière.

 J’ai fermé la porte et j’ai continué mon chemin. C’était vraiment une étrange sensation, je ne me suis pas remise en question, je ne me suis plus questionné. C’est comme si toute ma vie je savais que ce moment allait se produire et que j’étais prête. Ce chien posé sur ma route (littéralement) était maintenant le mien. 

Aujourd’hui ça fait quatre ans que le chien partage ma vie. Il est ma raison de vivre, m’a poussée à prendre des décisions qui ont redonné un sens à ma vie. Sans lui, je serais sûrement encore pris dans une routine de merde. Je dis merci à la vie de m’avoir fait ce cadeau immense.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s