La 344

Le premier gars qui m’a vue toute nue…

Je t’ai offert « Sur la route » et tu l’as lu.

Tu faisais du pouce jusque chez nous en jouant de l’harmonica

Et entre Dean Moriarty, Toots Thielemans et un char de police

Le chemin d’Oka devenait la route 66.

 

Et puis un soir au Bar St-Eustache

V’là la vie qui donne un coup de hache

Dans nos rêves d’adolescents.

Tu pars avec la danseuse

Je couche avec le guitariste

C’est notre dernier tour de piste.

 

Ça fait longtemps maintenant et je suis bien loin de chez mes parents mais

Je veux que tu saches

 

Parmi toutes les pommes de St-Joseph du lac

Y’a un morceau de mon cœur resté su l’bord d’la 344.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s