Évolution

Détonation

La rue se déverse en un torrent de souris folles qui glissent dans les interstices, les chiens aux fesses

Leurs jappements dans des mégaphones

nos cris dans la voie lactée

Je serre mon enfant contre moi qui hurle à la guerre et nous affrontons le cordon qui soudainement nous sangle et nous étrangle tandis qu’un bruit de botte s’écrase dans nos oreilles, sur le visage d’un jeune homme et contre le cœur du pavé

Mon enfant tremble en regardant le peuple hagard cracher ses dents

À la télé réalité, Noémie dans sa face à bout portant et des rires en canne comme du gros vomit sur les murs virtuels

 

L’horizon est d’une tristesse sans nom

Darwin nous prédit le retour d’un front froid et protozoaire

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s