Foi/(e)/(s)

Je ne peux rien y faire. C’est plus fort que moi, plus fort que tout.
Ça gronde en dedans, ça fait des ravages, ça risque de tout détruire.

J’y peux rien. Je n’entends que ça. Ça hurle en dedans de moi. Je le sens dans mon ventre.
Comme une raison de vivre, une raison d’exister, une raison de continuer.
Je ne veux pas que ça arrête, je ne veux pas que ça se taise.
De toute façon, c’est plus fort que moi.
Plus fort que toi.
Plus fort que nous.

Je ne peux pas l’ignorer, passer à côté, faire comme si je n’avais rien entendu.
Je ne peux pas pas essayer.
Juste d’y penser, ça me fait souffrir.
Mal dans l’ventre. Yeux qui coulent. Joues mouillées.

Semaine de marde. Semaine de cris.
Je me donne un an pour croire à la vie.
J’laisse le lampion allumé.

Publicités

Une réflexion sur “Foi/(e)/(s)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s