Comportementale Obsession

Je consulte depuis plusieurs semaines un spécialiste des problèmes comportementaux – une sorte de psy – dont le domaine de prédilection est l’obsession – en particulier l’obsession compulsive de certains sujets à collectionner des objets – à un point tel qu’ils en perdent toute relation avec la réalité – parait-il je suis un sujet intéressant – un sujet à soigner – un prospect de prédilection pour l’avancement de la science des connaissances dans le domaine

Je n’en dis pas plus

Mais après plusieurs consultations en milieu hospitalier – mon psy – résolument entiché de ma tare – m’a octroyé l’honneur de me prendre sous son aile et de me recevoir chez lui – en privé

Je ne sais pas encore comment prendre la chose – un honneur – ou l’inverse – le mot juste me manque

Me voilà donc assis dans le vestibule de son cabinet – les mains moites – vers ou vais-je ? Maintenant – je ne sais !

Pourquoi quelque chose qui devrait nous faire plaisir est-il en fait le symptôme d’un vide de notre vie actuelle ou de notre vie passée

Bien que la démarche de parler de mon problème fut le mien – la prise en charge de la situation m’a totalement échappé – un dédale d’imposition – de remplissage de formulaires – de recommandations forcées pour m’en sortir – m’ont mené ici – je ne suis plus maître de ma destinée – me voilà fiché – catalogué – il me faut des soins…

Aussi – le doute et la crainte se sont installées – je me suis soumis

Je me remémore constamment les résultats de nos entretiens précédents – avec mon psy – compulsivement – et de leurs conclusions

Du genre :

Dis-moi ce que tu collectionnes – je te dirais ce qui fait défaut
Dis-moi ce que tu collectionnes et je te dirais qui tu es ? Ta collection révèle des symptômes profonds – un manque manifeste – un vide affectif patent qui remonte à l’enfance – tu collectionnes l’absence – la plupart des collectionneurs ne sont pas conscients qu’ils sont des collectionneurs – de l’aspect pathologique de la chose – ils ne peuvent apprécier l’objet de leur obsession – sa substance – ce qu’elle révèle…

Collectionner n’est pas un phénomène normal – cela témoigne une douleur profonde – un repli sur soi de soi – le rejet du monde extérieur

Tous les tueurs en série ont été des collectionneurs à la base
Les tueurs à gage aussi

La porte du cabinet de mon psy s’ouvre – je me lève à reculons et j’entre – la tête baissée – honteux de tout ce que j’ai entendu à mon sujet – de ce que je pourrais être ou devenir – et je m’assieds

Quand je relève la tête – je vois mon psy – deux grands yeux bleus perçants – sa chevelure hirsute – et derrière lui – et sur tous les murs de la pièce – une collection impressionnante de masques – comme je n’en avais jamais vu – et pourtant j’en ai vu – des collections – mais là des masques partout – mais le pire de tout – c’est qu’ils étaient tous identiques – des centaines de masques identiques – à son effigie – lui – sur tous les murs

Et le voilà qui me dit – candidement :

Je vois en vous actuellement un trouble nouveau – mais ne vous en faites pas – vous êtes entre bonnes mains – rassurez-vous – je ne suis pas près de vous lâcher !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s