Sang-timents

Tu me blesses.
Tu m’irrites.
Tu m’infectes.
Je me soigne.
L’hémisphère droit de mon cerveau est à présent recouvert de pansements.
Et j’ingère une quantité démesurée d’alcool pour éviter que l’infection ne s’y installe.

Publicités

Une réflexion sur “Sang-timents

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s