Roller Plaster

Aujourd’hui c’est le grand jour

On m’enlève tout

Ils s’y mettent à quatre

Chaque pouce de pansement qu’on décolle m’arrache un petit cri qui va en grandissant

Mon corps en est couvert – le visage aussi

Sur les bandages adhésifs qui roulent, se déroulent et s’enroulent à mes pieds – sur le sol

Il y a des restes de poils – de la sueur – de l’espoir et du sang

Dans mon regard qui se pose sur l’état de mon corps – là – nu – droit devant le miroir – du découragement

Voilà – c’est fini !

Après cette minute d’éternité

Tous m’observent – et moi je les observe

Notre langage corporel est dépit

C’est un échec

Mon corps est encore cicatrices – et boursouflements

J’aurais du m’en douter

Ne pas trop me faire des accroire

Tout ça n’était qu’un Band-Aid !

Rien de plus !

Publicités

3 réflexions sur “Roller Plaster

  1. « Il y a des restes de poils – de la sueur – de l’espoir et du sang » . Du corps et de l’espoir qui s’mélangent dans un pansement, j’aime beaucoup!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s