Cas rapace

Vole au-dessus de ma tête une mouette. Je poursuis mon chemin. Soleil de plomb et chaleur accablante. Un froissement s’amplifie. Je lève les yeux: une nuée de mouettes me suit maintenant. Je m’assois à un banc un peu à l’ombre. Les mouettes sont toujours présentes, tournoient sans s’éloigner. Elles ne s’intéressent pas aux autres. Je crois délirer mais je me rends bien compte que je n’ai pas la berlue et que je suis bien leur élu du jour. Je suis pris comme proie. Elles sont comme des vautours dans le désert à la recherche de carcasses. Sauf que je ne suis pas un cadavre ambulant, je suis bien vivant et pour longtemps encore. À moins que ce ne soit qu’une illusion ? Le fruit de mon imagination ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s