Âpre savoir

 

Après avoir

Épelé ton nom à l’endroit à l’envers

En dessous de chaque lampadaire qui éclaire ton avenue

 

Après avoir

Compté toutes les feuilles de ton arbre

Calculé l’hypoténuse de ta fenêtre et ton pouls à minuit le samedi soir

 

Après avoir

Mesuré le rayon de l’iris de tes yeux

Et deviné le nom de ton chat

 

Je m’aspergerai d’essence et danserai autour du feu

Parade nucléaire d’amour quantique

 

J’entends déjà la musique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s