Et la gagnante est …

L’entendez-vous cette musique des Highlands ?  Hummm ! En soi je ne suis pas friande de cornemuse mais, ici, dans son contexte, c’est tout autre chose !  Les Highlands, les Loch, cet espèce de vent de quiétude dans les tourbières. à travers les ruines …

J’avais tellement confiance de le gagner ce voyage …  à toutes les fois où je répondais à la question du jour c’était d’une évidence telle …  Chaque matin en remplissant le coupon je le planifiais …  Londres ?  Édimbourg ?  La région des Loch ?  Les bords de mers ?  … et cette musique …  celle des vagues …  celle de la ville …  des fantômes qui hantent allègrement les châteaux …

Lequel de mes amis inviterai-je à partager ce grand bonheur ?

Aussi pourquoi ne pas se permettre de piquer une pointe du côté de l’île d’émeraude ou au nord vers l’Islande ?

Qui m’y accompagnera ?  Comment choisir ?  Avec qui partager tout ça ?

Hey!   Pourquoi ne pas en faire un « sous-concours »  finalement  😉

Mauvais rêve …

Voilà, j’y suis presque …  Encore un escalier et … ça y est ! Enfin dans le ventre de la bête.  Gageure stupide !  Passer au moins une nuit dans la morgue de l’hosto des gogos et … rester vivant ! … Fallait avoir besoin de fric … J’aurais pu faire du taxi comme n’importe qui, vendre un rein, du sang …  Ben non fallait que je me distingue !  Ça fait que me v’là !!!  Quel con !

Bon, faut que je me retrouve.  C’est pas mal plus grand que je pensais et que de portes, merde !  Mais le plus difficile aura été, je l’espère, sortir de ma chambre et passer devant le poste de garde sans attirer l’attention.

Première porte …  mais qu’est-ce que c’est que ça ?  Un océan de plumes !!!  Pas bon pour un pogné d’la poitrine ça … heureusement pas mon cas !  Ma crainte je l’avoue, candidement, entre moi et moi, c’est de tomber sur des zombies !  Non mais c’est vrai … la morgue doit en cacher une couple ?  C’est leur place, non ?  Les vampires dans les banques de sang  …  Un docteur Frankenstein dans un grenier …  Dans le film « Intime conviction » ça se passait dans le sous-sol …  Bon ça y’est j’me fais des peurs …  Y’est quelle heure là ?  La nuit achève-tu là !!!

On m’a promis 100,000 dongs vietnamiens si j’y arrive !  C’est pas rien ça !  J’sais pas trop c’est quoi le taux de change … quand même 6 chiffres … 5 zéros … ça doit être pas pire !   Pas millionnaire mais quand même pas loin ! (*)   Pourvu que je tienne … et surtout que je trouve la foutue morgue ..  Merde ! Merde ! Merde !

…  On apprend ce matin, qu’un patient de l’hôpital Gaumond a été retrouvé sans vie dans le sous-sol de l’établissement.  Une enquête sera ouverte puisque l’homme semble avoir subit un choc.  On ne s’explique pas non plus ce qu’il faisait à l’étage des laboratoires animaliers.  Voyez ce soir l’entrevue que Denis Lévesque a effectué avec un certain Dr Nguyen Xuan Pho qui passait par là … 

* Malheureusement en date du 13 mars 2014 … ça vaut 5,20$CAD … devrait-on le lui dire ?

Si X + Y = + que Z

-Ben oui, j’te l’dis Yvelinette, si toi pis moi on s’associe j’suis certaine qu’on peut planter Zébulon ben raide pis lui faire payer ses infidélités !

-Ben voyons Xiména !  Je l’aiiime !  J’peux pas y faire maaaal !

-Viarge Yvelinette !  Fais pas ta tête de linotte !  Il me trompait avec toi (ça c’était un dur coup, vu ton QI … ) pis là il te trompe avec Wesphaline … là, j’avoue que c’est plus dur !  Tu y as vu la shape, le body !  Non, non y peut pas te faire ça et s’en tirer sans conséquences !

-Ouin !  T’as peut-être raison !  Après tout, on est pas obligée de lui faire mal pour de vrai , non ?  C’est pas comme si on allait le défigurer ou quelque chose du genre.  On va juste le confronter, hein ?

-Le confronter avec les culottes baissées oui !  Tout nu dans la ruelle derrière son bar préféré.  Là où y a plein de monde qui passe vers 1h00 du matin, plein de « traffic » de toutes sortes …  Chus sure que même ton frère pis sa gagne vont se faire un malin plaisir de nous aider … Qu’est-ce que t’en penses ?  Tout nu le Zizibulon !  Son linge traîné dans les chiottes et dans les poubelles avant de rejoindre son proprio !

-Pis Wesphaline, elle, quessé qu’a va dire ?

-Coudon toé …

Un rare Tancrède de Dorion-Sasseville de La Roche Effritée, 1954 !

Si Sarah se souvient bien, il faut tourner à gauche sur le chemin Beattie pour arriver à ce « fameux » marché aux puces.  Un Vrai !  Un de campagne !  Un avec de beaux trésors jamais découverts par personne d’autre qu’elle !

De vieux meubles bien sûr mais aussi des oeuvres d’art dissimulées derrière des peintures à numéros, des courtepointes servant à emballer les cochonneries supposées valoir leur pesant d’or.

Sarah est accompagnée cette fois par Tom.  Il a parfois un pif assez incroyable.  C’est lui, l’été dernier, qui a découvert une authentique jarre à biscuits McCoy, de celles datant du début de la série !  Aujourd’hui elle espère encore un trésor abandonné, gisant sur une table « hirsute ».  Son flair à elle s’oriente plus vers les tissus ou les toiles de maîtres cachées sous les monceaux de babioles.

Donc, selon leur plan, ils survoleront le tout ensuite ils scruteront plus attentivement ce qui semblera intéressant … en espérant ne pas rencontrer de compétiteurs !

À peine ébauché leur premier tour de piste … Tom tombe sur Tancrède !

Ode aux Frappeurs.

Fini les tergiversations !!!   À force de se creuser les méninges, on vire fou !!!

On cherche un thème puis on tergiverse sur les contraintes à émettre.  On se veut spontané ____  on tergiverse ____

À force d’user son stylo à rayer ce qu’on vient d’écrire, à force de se vouloir « original », on finit dans la banalité … croit-on ! _____  Mais c’est sans compter sur l’imaginaire des collègues Frappeurs !!!

Les racines du mal.

Elle avait les racines à vif !  Jamais elle n’aurait cru que ça pouvait lui arriver à elle.  Il lui avait fait croire que ça se refermerait tout seul, avec le temps.  Comment se débarrasser du mal ?  Peut-être qu’en écrivant une histoire de vampire, il pourrait s’en matérialiser un qui lui sucerait le sang pour enlever cette pression ressentie dans les gencives ?

… elle avoua qu’elle craignait les vampires, que c’était pour ça qu’elle se parfumait avec Chanail no5 …

…  Voyons !  …  D’habitude ça marche plus vite …  il est où mon vampire ?  À moins que ce soit un p’tit comique qui se cache pour me faire faire le saut.  Un sot oui !  C’est pas le temps de me niaiser là !  Si tu viens pas maintenant, je sors mon pieu ou mes balles d’argent pis j’vas te débusquer assez raide !!!  (Qu’est-ce que je raconte !… J’ai besoin de lui « vivant », je veux qu’il me vampirise … C’est le mal qui m’empêche de penser « straight »! )

Changeons de tactique …  Associations d’idées peut-être …  racines carrées …  racines du ciel …  racines aériennes …  racines familiales …  racines vomitives …  racines dentaires …  non, non pas celle-là …  c’est mauvais ça !

-Ahhhh !!!   T’es qui toi ?

-Ben j’suis ton vampire …  Je te ferai remarquer que c’est toi qui m’as appelé  …

-Ben oui. O.K.! …  J’aurais aimé que tu me vam …  que tu me su …  que tu m’enlève mon mal de …

-Heille Chose me prends-tu pour un docteur …  J’suis pas bon pantoute là-dedans !   Moi j’enlève aucun mal .  Je peux juste t’en rajouter !  J’suis tellement tanné que les gens pensent qu’on est là pour les soulager … Clac !  comme ça !  Ils ont pas le courage de se suicider … tient on va faire venir un vampire !  Pas le guts de s’amouracher d’un pauvre petit mortel ordinaire …   Ah tiens ! on va prendre un vampire, sont tellement plus beau,  pis en plus ce sera pour l’éternité ! …   J’en peux plus !!!  Je ne peux même pas me suicider sans aide extérieure …  t’en rends-tu compte ?   Comment mettre fin à mes souffrances à moi  ? …   Avoye sors le ton pieu … Ça me ferait tellement plaisir ! …  …  O.K.  On fait un deal …  une solution pour chacun …  d’abord t’enlever ton mal, ensuite tu me suicides …

-O.K. ! On essaie ( …  mais y est tellement beau !!!  J’pourrai jamais tenir mon bout du deal …   Misère !)