A qui fais-je peur encore?

A qui fais-je peur encore? Pourquoi, avant, tous les enfants tremblaient seulement à l’évocation de mon nom, et aujourd’hui, nul ne songe même à se déguiser en moi le soir d’Halloween. Suis-je seulement victime d’une société baignée de pornographie visuelle, où les films d’horreur nous montre, nous les monstres, dans leur moindre détails et étalent nos méfaits comme si c’était un divertissement comme un autre, ne laissant plus rien à l’imagination? Peut-être suis-je seulement, comme tous les autres aspects de la culture qui m’a vu naitre, en voie de disparation dûe à la globalisation et à la commercialisation de tout, même de la peur. Je suis le bonhomme 7 heure, et personne n’a peur de moi, plus grave, personne n’a eu peur quand j’ai disparu.

Publicités