Ornithologie

Ça sonne bien. Classique et nature. Je crois que je vais m’y mettre cet été. J’irai bouquiner un guide sur les oiseaux d’Amérique et j’apprendrai à les reconnaître par leurs chants. Je me lèverai très tôt et j’irai sur la montagne en joggant. Je commencerai à faire du jogging. Ce sera bon pour moi.

Comportementale Obsession

Je consulte depuis plusieurs semaines un spécialiste des problèmes comportementaux – une sorte de psy – dont le domaine de prédilection est l’obsession – en particulier l’obsession compulsive de certains sujets à collectionner des objets – à un point tel qu’ils en perdent toute relation avec la réalité – parait-il je suis un sujet intéressant – un sujet à soigner – un prospect de prédilection pour l’avancement de la science des connaissances dans le domaine

Je n’en dis pas plus

Mais après plusieurs consultations en milieu hospitalier – mon psy – résolument entiché de ma tare – m’a octroyé l’honneur de me prendre sous son aile et de me recevoir chez lui – en privé

Je ne sais pas encore comment prendre la chose – un honneur – ou l’inverse – le mot juste me manque

Me voilà donc assis dans le vestibule de son cabinet – les mains moites – vers ou vais-je ? Maintenant – je ne sais !

Pourquoi quelque chose qui devrait nous faire plaisir est-il en fait le symptôme d’un vide de notre vie actuelle ou de notre vie passée

Bien que la démarche de parler de mon problème fut le mien – la prise en charge de la situation m’a totalement échappé – un dédale d’imposition – de remplissage de formulaires – de recommandations forcées pour m’en sortir – m’ont mené ici – je ne suis plus maître de ma destinée – me voilà fiché – catalogué – il me faut des soins…

Aussi – le doute et la crainte se sont installées – je me suis soumis

Je me remémore constamment les résultats de nos entretiens précédents – avec mon psy – compulsivement – et de leurs conclusions

Du genre :

Dis-moi ce que tu collectionnes – je te dirais ce qui fait défaut
Dis-moi ce que tu collectionnes et je te dirais qui tu es ? Ta collection révèle des symptômes profonds – un manque manifeste – un vide affectif patent qui remonte à l’enfance – tu collectionnes l’absence – la plupart des collectionneurs ne sont pas conscients qu’ils sont des collectionneurs – de l’aspect pathologique de la chose – ils ne peuvent apprécier l’objet de leur obsession – sa substance – ce qu’elle révèle…

Collectionner n’est pas un phénomène normal – cela témoigne une douleur profonde – un repli sur soi de soi – le rejet du monde extérieur

Tous les tueurs en série ont été des collectionneurs à la base
Les tueurs à gage aussi

La porte du cabinet de mon psy s’ouvre – je me lève à reculons et j’entre – la tête baissée – honteux de tout ce que j’ai entendu à mon sujet – de ce que je pourrais être ou devenir – et je m’assieds

Quand je relève la tête – je vois mon psy – deux grands yeux bleus perçants – sa chevelure hirsute – et derrière lui – et sur tous les murs de la pièce – une collection impressionnante de masques – comme je n’en avais jamais vu – et pourtant j’en ai vu – des collections – mais là des masques partout – mais le pire de tout – c’est qu’ils étaient tous identiques – des centaines de masques identiques – à son effigie – lui – sur tous les murs

Et le voilà qui me dit – candidement :

Je vois en vous actuellement un trouble nouveau – mais ne vous en faites pas – vous êtes entre bonnes mains – rassurez-vous – je ne suis pas près de vous lâcher !

Dildo le Hobby

Objet phallique recherche de précieuses partenaires
Pour partager une passion commune
Afin de créer la recette parfaite d’un smoothie onctueux
À saveur du fruit des fendues

Hobby ybboh

Je n’ai jamais vraiment compris le concept du hobby. Consacrer du temps à le diviser en parties définies et dédiées d’avance est pour moi une absurdité. Sitôt l’officieuse activité planifiée, je me sens l’enthousiasme regarder ailleurs, à l’affût d’une autre étincelle qui le fera jaillir dans toute sa spontanée splendeur. L’étincelle de l’envie.
Voilà. Pour moi, le temps se divise en envies. Envie de partir, envie de rester. Envie de rire, envie de jouer, envie de mourir, envie de baiser. Envie de danser, envie de peindre, envie d’écrire envie de pleurer. Envie de voir et savoir, envie de prendre et de donner, envie d’aimer.

Pas de concours, pas de joutes, pas de collections.

Juste l’envie. D’être en vie.