XYZ – Maude

J’aime Z – et c’est pour ça que je couche avec Y
Y est un proche de Z
À travers lui – j’entends m’approcher de Z

Immanquablement
Je vais le rendre jaloux

Alors je complote avec Y
Je découvre Z
Sournoisement

Mais Y ne sait pas encore – que j’aime Z

Y est un chapelet d’îles – fragmentées
Je saute ainsi d’île en île en suivant mon chemin – ma direction – mon destin – mon obsession – Z

Z – lui – il est le continent dont j’entends coloniser aussi bien le corps que l’esprit – où j’entends m’établir – à perpétuité

Y est fragile – instable

Z est fort – solide

Y est un tremplin – Z est ma destination

Après quelques mois de fréquentation et de moments à trois plutôt étroits

J’ai quitté Y
J’ai «daté» Z

Z a tout de suite repoussé mes avances – ainsi que toutes mes avancées

Il m’a avoué qu’il était gay

Il sort depuis hier avec Ray – alias Y – qu’il a «daté» avant-hier

Désemparée
J’ai pleuré tout mon chagrin dans le creux du sein de mon amie Maude
Qui m’a ensuite embrassée
Que j’ai après colonisée

Puis conquise pour ne pas dire possédée

Je suis dorénavant heureuse
Puis à mon tour
Gay
Du moins jusqu’à ce jour

Parce que j’ai choisi l’amour !

Béatrice rêve

– Pourquoi Aude et Viviane semblent comploter contre moi ? Sont-elles jalouses ?

Béatrice ne sait trop que penser. C’est bien un mauvais rêve qu’elle a eu la nuit dernière. Qui se poursuit encore. Les interrogations, les incertitudes se bombardent dans sa tête. Ce qui la chagrine le plus c’est le fait que Daphnée, Charlotte et surtout Mélodie se mettent de la partie.

La belle avait toujours eu une petite préférence pour Mélodie à qui, habituellement, le prénom allait comme un gant. Béatrice se rendait compte aussi qu’elle portait un masque et cela la décevait énormément.

– Comment Mélodie peut-elle me faire ça ? Il faut que j’en parle au sage Antoine: lui sait se faire rassurant.

Béatrice avait retrouvé une certaine sérénité, mais pour combien de temps ? Était-ce bien judicieux de faire appel aux conseils d’Antoine ? Était-elle au courant des sentiments d’Antoine envers Charlotte ?

 

Le complot

– T’as compris ce que tu devais faire?

– Oui, oui… mais…

– Mais quoi?

– Tu trouves pas que c’est un peu cruel?

– Cruel? Non, on veut juste le remettre à sa place. Le faire redescendre d’un cran. Il est pas meilleur que nous, il doit se le faire dire

– Oui mais quand même…

– Écoute, combien de fois est-ce qu’il t’as insulté devant tout le monde? Combien de fois a-t ’il dit à l’ensemble du bureau tout t’es problème? Est-ce que ce n’est pas humiliant de savoir que tous savent que tu es cocu? que tu as des problème au lit? Est-ce que ce n’est pas cruel?

 Et il y a pas juste toi, il se fait un malin plaisir à tous nous humilier, nous rabaisser. Combien de fois est-ce que Carole est sortie du bureau en pleurant? et Juliette, tu sais pourquoi elle est en arrêt de travail? Tout ça c’est de sa faute à lui.

 -Oui, oui je comprends, mais…

-Encore des doutes?

– Je veux juste m’assurer que tu ne fait pas ça par jalousie, tout le monde sait que c’est toi qui devait avoir ce poste. Ce n’est pas une vendetta personnel tout de même.

– Oui c’est personnel, c’est personnel pour toi, pour Carole, pour Juliette et pour tout les autres qui dû subir ce con. Mais ce n’est pas une question de jalousie tu peux en être certain.

-D’accord, si tu le dis.

Si X + Y = + que Z

-Ben oui, j’te l’dis Yvelinette, si toi pis moi on s’associe j’suis certaine qu’on peut planter Zébulon ben raide pis lui faire payer ses infidélités !

-Ben voyons Xiména !  Je l’aiiime !  J’peux pas y faire maaaal !

-Viarge Yvelinette !  Fais pas ta tête de linotte !  Il me trompait avec toi (ça c’était un dur coup, vu ton QI … ) pis là il te trompe avec Wesphaline … là, j’avoue que c’est plus dur !  Tu y as vu la shape, le body !  Non, non y peut pas te faire ça et s’en tirer sans conséquences !

-Ouin !  T’as peut-être raison !  Après tout, on est pas obligée de lui faire mal pour de vrai , non ?  C’est pas comme si on allait le défigurer ou quelque chose du genre.  On va juste le confronter, hein ?

-Le confronter avec les culottes baissées oui !  Tout nu dans la ruelle derrière son bar préféré.  Là où y a plein de monde qui passe vers 1h00 du matin, plein de « traffic » de toutes sortes …  Chus sure que même ton frère pis sa gagne vont se faire un malin plaisir de nous aider … Qu’est-ce que t’en penses ?  Tout nu le Zizibulon !  Son linge traîné dans les chiottes et dans les poubelles avant de rejoindre son proprio !

-Pis Wesphaline, elle, quessé qu’a va dire ?

-Coudon toé …

Au point du jour

Le temps flânait sur le quai. L’espace s’étirait sur la grève. L’amour suivait les marées.

T’es arrivé à moins cinq, j’me suis trompé de quai, c’était la pleine lune et on l’a manquée.

La nuit fût trop courte. T’aurais voulu que je sois là, j’aurais voulu arriver à temps.

Quelque part là-bas, on referme les jalousies* sur le sentiment, et on se dit meilleure chance la prochaine fois.

 

(*Jalousie: persienne à volets mobiles permettant de donner plus ou moins de jour.)